Experts à la une

E
Alain Corban
Pdt
E
Sophie Roger
Fondatrice/Dirigeante Agence SAND
E
Bruno VIALLEFONT
Marketing
E
Christelle DOS SANTOS
Directrice Marketing Direct Associée
E
Jean-Marc Touzard
Consultant Transformation Numérique
E
Fabien LE GALL
Chargé d'études économiques
E
Denis Henri
Responsable Marketing, Content & Social Media
E
Karl Pommereul
Marketing direct: e-CRM/CRM/PRM & Communication Corporate
E
Maël Roth
Content et Inbound Marketing
E
Pierrick Le Bourdiec
Pierrick Le Bourdiec est consultant éditorial, Social Media Manager et concepteur-rédacteur à Paris
E
Hervé GONAY
CEO GETPLUS
E
Julien Thiboust
Community Manager
E
Lydie Francart
International Marketing Manager
E
Dolores Fraguela
Directrice Conseil - KomadoK
E
Julien CARLIER
Early digital native, #somehowGeek. Grown in events management and digitalization. Social Media Speaker and entrepreneur. With family, fun, kite, sailing...
E
Antoine Fournier
Senior Pre-sales consultant
E
Bruno Fridlansky
co-fondateur et CSMO chez SoShake
E
Sophie Callies
Fondatrice
E
Laurent Bour
Consultant Social Media | Rédacteur | Formateur
E
Guillaume Rigal
CMO / Head of B2B
E
Bruno Bensalem
Entrepreneur - contenu2web.com
E
Philippe Guihéneuc
DG chez The Message Company
E
Alex Farro
Ceo Tivipro & Screenfizz, passionate about new media. Love paragliding & Kite surfing and most of all happy father of 3 girls.
E
Denis Fages
Président de VideoTelling
E
Isabelle CLEMENT
Social Media Manager
E
Evelyne Platnic-Cohen
Fondatrice Booster Academy
E
Julien, Noronha
Gérant
E
Yann Gourvennec
fondateur de visionarymarketing.com
E
Fadhila Brahimi
Coach et speaker en Stratégie de présence sociale et de communication web
E
Hervé Kabla
Directeur général de Be Angels, agence social media
E
Thomas Benzazon
Journaliste
E
Karima Oueslati
Responsable pôle Emailing / Affiliation
E
Mohamed Khodja
Chef de Service Marketing Online
E
Anthony de Anfrasio
Creative director
E
Joel Peguret
Chef de service

Question à la Une

Relancez-vous vos clients la veille pour confirmer vos rendez-vous commerciaux ?

Il est d'usage de confirmer ses rendez-vous par mail après obtention, bien que beaucoup de commerciaux passent à travers cette étape ( environ 50% selone "IKO System"). En revanche, deux "écoles" s'opposent sur la re-confirmation des rendez-vous la veille, de peur qu'ils sautent....

Répondre

VOIR TOUTES LES QUESTIONS (Cliquez ici)

E
E
Isabelle CLEMENT

Social Media Manager

Isabelle CLEMENT

Social Media Manager

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Site web


18 avr. à 10h23

Isabelle CLEMENT a posé la question

Que pensez-vous des réseaux sociaux dits de niche ?

Devant l'émergence de toutes sortes de réseaux sociaux de niche, je m'interroge sur l'utilisation réelle de ces plateformes par les CM, commerciaux, notamment. Pour ma part, je pense qu'il est intéressant d'y être présent sur certains en fonction de son secteur d'activité et/ou ses affinités. En effet, cela peut permettre d'avoir une meilleure visibilité et un meilleur ciblage qui sur des réseaux sociaux qui ont "pignon sur rue" et offre donc moins d'opportunités de se démarquer de la "masse". Faites-vous partie de ces internautes qui les exploitent ? Pouvez-nous nous parler de votre expérience et nous parler de ces réseaux ? Vous pouvez en retrouver quelques uns sur mon blog : http://thesocialguideline.wordpress.com/category/reseaux-sociaux-de-niche/ où je suis en train de les référencer. pour autant, faites-vous partie de ces internautes qui les exploitent ?

Medias sociaux / Inbound Marketing
Marketing / Communication
réseaux sociaux
réseaux sociaux de niche

Stephanie Durand et 5 autre(s) personne(s) ont répondu

Attachez un fichier
Ajouter une photo
+ Ajouter une autre photo
Ajouter une vidéo
Ajouter un podcast widoobiz.com

Les réponses

E
E
Antoine THOMAS

Community Manager

Antoine THOMAS
Community Manager

18 avr. à 17h06

Ils ont leur utilité pour les niches de marché concernés. Il font concurrences aux bloggeurs bien établi, très propablement. On peut aussi parler de communauté, plus que de réseau social de niche.

S'il est certainement intéressant d'y être présent, il faut faire attention à ne pas se dispersier: bien sélectionner ceux sur lesquels être présents, ou pas. Rédiger des guidelines précises pour les équipes internes à propos de quoi répondre à qui, et éventuellement préciser des cas où le management se doit de valider une réponse.

Il est toujours bon de trouver une communauté sur un domaine d'expertise ou de niche. Si on décide de s'y investir, il faut contribuer sans forcément attendre de retour, avec la meilleure qualité possible. C'est l'occasion de se montrer comme étant un expert, et de gagner en crédibilité rapidement dans la communauté en question. Le retour vindra alors tout seul.

Commenter Signaler cette réponse comme spam ou inapproprié

E
E
Laurent Bour

Consultant Social Media | R...

Laurent Bour
Consultant Social Media | Rédacteur | Formateur
Cette réponse a été approuvée(s) par (1) expert(s)

18 avr. à 15h45

Bonjour Isabelle,

Voilà une question bien ouverte dans laquelle s'en cache d'autres... un vaste sujet auquel je répondrai succinctement.

Je rejoins un peu Olivier Feldman dans sa perception, mais pas seulement sur ce point. Dans certains réseaux de niche, il y a un effectivement un intérêt à être présent pour vendre plus rapidement et efficacement son expertise. Ce qui se relie à une meilleure visibilité dans un premier temps.

Un autre intérêt réside dans l'interaction qu'il offre du fait de sa phase de croissance naissante. Les profils interagissent plus facilement s'il y aune bonne modération avec des profils qui savent fédérer et engager du commentaire. Rédiger des articles, ça prend du temps ! commenter, parfois tout autant ! mais si on recherche de l'information pertinente, il y a un net intérêt à créer une émulation entre experts au sein d'un réseau de niche, et ce dans le but de rapidement cadrer et répondre à des vrais problématiques.

Si on réfléchie bien certains réseaux ne sont ni plus ni moins qu'un lissage de compétences, où le partage amène à s'enrichir pour parfaire son expertise. J'apprends tous les jours et à chaque instant ! mais le partage prend sa valeur là où le "commentaire" le fait vivre. Cette notion devient vraiment palpable là où un petit noyau se forme dans quelques réseaux de niche. Y être ? Il faut vraiment y voir son intérêt en rapport de sa fonction, car même un CM ne peut être partout à la fois, et il perdrait vite le fil.

En conclusion je parlerai d'opportunité pour certains et d'ajouter une corde à leur arc pour d'autres, tout en étant réaliste car on ne peut être présent partout tout en étant efficace à la fois !

Là où je suis ? bah ici sur Open2Leads ! c'est déjà bien ;-)

Si Isabelle recense ces réseaux, il y a donc une possibilité qui s'offre à nous de les tester si elle nous met un lien bien en avant.

Commenter Signaler cette réponse comme spam ou inapproprié

E
E
Isabelle CLEMENT

Social Media Manager

Isabelle CLEMENT

Social Media Manager

Merci pour ces éléments de réponse Laurent, je suis volontairement restée très ouverte sur la question, en effet. Quant au lien dont tu parles, je l'ai mis en avant dans ma question. Mais le voici de nouveau : http://thesocialguideline.wordpress.com/category/reseaux-sociaux-de-niche/ Cela permettra je l'espère de futurs débats autour de l'intérêt de ces réseaux sociaux de niche. :)

E
E
Olivier Feldman

Chef de Projet Web

Olivier Feldman
Chef de Projet Web

18 avr. à 14h51

Pour ma part je pense que les réseaux sociaux de niche ont été créé parceque les "réseaux sociaux de masse" ne permettait plus d'avoir une visibilité correcte du fait que ceci sont utilité par Monsieur tout le monde.

C'est donc grâce à ces réseaux, que je vais pouvoir ciblé ma visibilité, et assoir mon e-reputation, quel soit personnel ou ma marque. 
Aujourd'hui j'utilise donc plus cette niche et je garde les twitter et facebook, pour mon réseau perso.

Commenter Signaler cette réponse comme spam ou inapproprié

E
E
Isabelle CLEMENT

Social Media Manager

Isabelle CLEMENT

Social Media Manager

Merci pour cette réponse Olivier.

Sébastien Andieux

Autoentrepreneur

Sébastien Andieux

Autoentrepreneur

Je suis entièrement d'accord avec toi Olivier; Les réseaux de masse ne répondent pas totalement voir même de moins en moins aux besoins des utilisateurs. Les groupes, ne sont pas forcément vivant et sont "infectés" de curation,

E
E
Antoine THOMAS

Community Manager

Antoine THOMAS

Community Manager

Le seul problème c'est que bien souvent, ces réseaux sont fermés. Je veux dire que pour y lire le contenu, il faut être inscrit. Et du coup, cela ne sert pas vraiment le SEO, etc. Avoir une réputation sur un communauté de niche, ok. Mais si on ne peut pas trouver le contenu qu'on y poste dans les moteurs de recherche, est-ce vraiment utile ? C'est le gros reproche que je fais à la plupart des réseaux sociaux, grands ou petits.

laure maclaire

agent immobilier

laure maclaire
agent immobilier

27 nov. à 11h24

Je pense qu'aucun réseau social ne doit être mis de côté, petit comme gros. Il ne faut pas négliger ces petits réseaux sociaux de niches qui pourront de plus grossir un jour et devenir des acteurs de communication de poids.

Commenter Signaler cette réponse comme spam ou inapproprié

julien, vidal

autre

21 oct. à 13h01

Une marque doit être présent sur les grosses plateformes, mais aussi les réseeaux sociaux de niches peuvent être une très bonne solution. Cela permet de toucher directement sa communauté, ses cibles qui seront plus réceptives aux billets publiés par les marques. C’est un très bon moyen pour communiquer efficacement.
Après il faut être présent sur les bonnes plateformes. Cela ne serre à rien et même improductif d'être sur toute les plateformes. Il vaut mieux être sur peu de plateformes et bien communiquer, qu'être inscrit partout et ne pas communiquer. Il faut choisir les plateformes suivant son secteur d'activité comme par exemple www.third.fr pour l'immobilier etc Et en communiquant efficacement sur ces plateformes, la marque se placera en tant qu'expert et forcément il y aura un retour. 

Commenter Signaler cette réponse comme spam ou inapproprié



Loading...

Les experts à la une du marketing digital
B to B

Entreprises B to B : elles viennent de contribuer

Business to business

QUESTIONS / réponses
ÉVÈNEMENTS
Opportunités
 
 
NOS PARTENAIRES